Le Pacte solidaire pour le 20ème


La solidarité, valeur essentielle dans la création du lien social, semble être un des chaînons manquant de notre société. Pour retrouver notre énergie collective, il faut dépasser le chacun pour soi.

Nous faisons tous le même constat. Le lien social est en train de se distendre et les manifestations de cette évolution sont d’autant plus perceptibles à Paris où certaines formes de solidarités « naturelles » ont du mal à s’exprimer

Il existe pourtant de vrais gisements de générosité chez les Parisiens et une envie d’agir. La participation des habitants à la vie associative ou encore la générosité constatée lors des campagnes d’appels au don (Téléthon, opération Pièces Jaunes, dons aux associations caritatives, etc.) peuvent en témoigner. Toutefois, au-delà du remarquable engagement associatif et de la générosité financière, faute de déclic et d’outils adaptés, il n’est pas toujours aisé de traduire l’envie d’engagement au service des autres en action concrète.

Le « Pacte solidaire pour Paris » vise à proposer un cadre simple et efficace aux actions de solidarité ainsi qu’un ensemble de mesures réalistes et faciles à mettre en œuvre pour contribuer à retisser du lien social.
Avec la mise en œuvre de ce Pacte les habitants du 20ème auront à leur disposition des programmes et des outils de mobilisation pour permettre le développement de nouvelles formes de solidarité.

 

 

Nos Propositions

 

  • Créer le « Service civique parisien » par la constitution d’un réseau de volontaires parmi les habitants.
  • Création du « Réseau de Veille Solidaire parisien ».
  • Lancement d’un « Corps de Réservistes Solidaires parisien ».
  • Redynamiser les Conseils de quartier et en faire des lieux d’organisation et d’activation des solidarités de proximité.
  • Créer des « Maisons de Voisins », espaces de rencontre à disposition des habitants.
  • Lancement d’un réseau de « pharmaciens solidaires » (puis étendu aux autres acteurs de santé de proximité).
  • Création d’un réseau « de Gardiens Solidaires parisiens » pour remettre le rôle du gardien au cœur de la vie de l’immeuble et de la Cité.
  • Mise en place d’un programme de mobilisation des jeunes retraités parisiens et des futurs retraités.
  • Lancement d’un plan de « soutien à domicile des personnes âgées »
  • Lancement d’un réseau de conseils syndicaux ou d’amicales de locataires solidaires / proposer un programme de labellisation « d’immeubles solidaires parisiens ».

 

Dans le détail

 

Priorité : Bâtir un arrondissement plus solidaire, plus convivial et plus authentique.

Proposer un arrondissement exemplaire en matière de handicap :

  • Faire du 20ème un arrondissement exemplaire en matière d’accessibilité en prenant mieux en compte la situation des personnes à mobilité réduite dans les  aménagements publics, notamment concernant les trottoirs et la voirie ;
  • Travailler avec la RATP à l’aménagement des stations de métro situées dans l’arrondissement, et en priorité celles qui se situent à proximité d’hôpitaux ou d’établissements de santé ;
  • Équiper progressivement tous les feux piétons de l’arrondissement d’un système audio pour les personnes mal voyantes ou non-voyantes et rendre accessible le site internet de la mairie à ces personnes ;
  • S’engager à systématiquement prendre en compte la situation des personnes handicapées dans chacune des décisions de la mairie d’arrondissement.

 

Mieux prendre en compte nos seniors et mieux les accompagner au quotidien :

  • Aider les seniors à rester autonomes et à pouvoir habiter chez eux le plus  longtemps possible en finançant une partie des équipements de domotique qui leur sont parfois nécessaires (téléassistance, détection à distance des situations de risque…) ;
  • Lancer un plan ambitieux de soutien aux aidants familiaux qui prennent en charge un parent âgé dépendant (formation, ouverture de structures de répit dans l’arrondissement, accueil de nuit…) ;
  • Donner la priorité dans les attributions de logement aux personnes qui souhaitent garder un parent âgé, dépendant, malade ou handicapé à leur domicile ;
  • Rétablir la gratuité de la carte Emeraude pour les titulaires de retraites modestes ;
  • Proposer l’édition d’un « guide des seniors dans le 20ème », permettant de répondre aux questions que se posent nos seniors et présentant l’ensemble des services existant dans l’arrondissement au bénéfice des plus âgés ;
  • Proposer aux seniors de l’arrondissement des formations aux nouvelles technologies ;

Pour mémoire, Mesure visant à « mieux protéger les personnes âgées » face aux risques d’agressions en proposant de les accompagner dans certains actes de la vie courante (retrait d’argent par exemple).

 

Proposer un « Pacte de solidarité pour le 20ème », bâti autour d’un noyau de 10 mesures, visant à mobiliser les solidarités de proximité pour recréer du lien social entre les habitants :

  • Créer le « service civique parisien » permettant aux habitants qui le souhaitent de s’engager à donner bénévolement au moins 1 heure par mois au profit d’une action solidaire ou d’intérêt général dans leur quartier ;
  • Mettre en place un « réseau de veille solidaire » au sein du 20ème mobilisant des habitants qui accepteraient d’être les relais de la mairie pour repérer les personnes en situation de fragilité et de vulnérabilité et permettre ainsi une intervention plus précoce des services sociaux de l’arrondissement en cas de besoin ;
  • Instaurer un véritable « corps de réservistes » au sein du 20ème constitué d’habitants prêts à aider les pouvoirs publics de manière ponctuelle et exceptionnelle en cas de crise grave (crise climatique : canicule, grand froid ; crise sanitaire ; pandémie ; …) ;
  • Mettre en place un programme de mobilisation des jeunes retraités et des futurs retraités de l’arrondissement afin de les accompagner pendant cette période de transition entre la vie active et la retraite, en leur proposant de s’impliquer dans des actions concrètes au service des habitants de l’arrondissement ;
  • Redynamiser les Conseils de quartier et en faire des lieux d’organisation et d’activation des solidarités de proximité en les impliquant dans la détection des actions de solidarité locales nécessaires et dans les moyens à mettre en œuvre pour y répondre ;
  • Créer des « Maisons de voisins », à terme dans chaque quartier, afin d’offrir aux habitants un lieu qui pourra être utilisé tant pour des événements privés (anniversaires, fêtes de famille…), que pour l’organisation de moments de convivialité et d’activités permettant aux Parisiens de se rencontrer, sur le modèle des « salles communales » en milieu rural ;
  • Installer au sein de l’arrondissement un réseau de « Gardiens solidaires » pour remettre le gardien au cœur de la Cité et l’aider dans le travail qu’il réalise au service du lien social dans son immeuble ;
  • Lancer un programme de « soutien à domicile des personnes âgées » à partir d’actions de solidarité de proximité (accompagnement des personnes âgées dans certaines tâches quotidiennes : courses, retraites d’argent, petits travaux… ; lutte contre l’isolement des personnes âgées ; présence ponctuelle auprès d’elles leur permettant de continuer à entretenir une vie sociale…), réalisées par exemple dans le cadre du « service civique parisien », afin de retarder autant que possible l’entrée en établissement (EHPAD) ; 
  • Faciliter au quotidien la vie des Parisiens confrontés à des difficultés d’organisation ponctuelles en proposant des solutions de proximité avec la mise en place d’outils concrets déjà expérimentés (« recommandé de proximité » ; opérations ponctuelles de covoiturage ; aide aux courses…) et permettre ainsi le développement des solidarités de proximité à l’échelle de l’immeuble, de la rue et du quartier ;
  • Faire de la lutte contre la solitude et l’isolement la « Grande cause municipale 2014 ».

 

Contribuer à rendre le 20ème plus convivial en accordant toute sa place à la culture et en permettant à la vie associative et aux activités sportives de continuer de se développer :

  • Veiller à préserver le patrimoine culturel de l’arrondissement et l’authenticité de ses quartiers, notamment dans les décisions prises en matière d’urbanisme ou d’aménagement de l’arrondissement ;
  • Créer un label « Authenticité Paris 20 » susceptible d’être décerné aux commerces, restaurants, cafés, entreprises, immeubles ou même rues s’engageant dans une démarche de préservation de « l’identité de quartier » afin d’encourager la préservation de « l’esprit village » de notre arrondissement ;
  • Apporter le concours de la mairie dans l’entretien et la réfection du patrimoine religieux de l’arrondissement que la gauche a complètement délaissé ? pour des raisons strictement idéologiques, alors même que la Ville est très souvent propriétaire de ce patrimoine ;
  • Augmenter les capacités d’accueil du conservatoire municipal Georges Bizet ;
  • Multiplier les évènements culturels dans l’arrondissement, en lien avec le monde associatif et de la culture, en proposant des « saisons culturelles », en diversifiant les types d’événements organisés (salons, « Journées », conférences…) et en proposant un « Festival de théâtre » en partenariat avec les nombreuses troupes de l’arrondissement et les salles de spectacles et théâtres du 20ème ;
  • Élargir l’amplitude des horaires d’ouverture des bibliothèques municipales dans le 20ème ;
  • Instaurer une « carte culture » donnant accès aux habitants du 20ème à des tarifs privilégiés aux les lieux de culture de l’arrondissement (théâtres, salles de spectacles, salles de concert et cinémas de l’arrondissement) ;
  • Organiser un cycle de « conférences du savoir » dans le 20ème permettant de faire intervenir des spécialistes reconnus (professeurs d’université, chercheurs, intellectuels…) lors de conférences organisées sur des sujets variés (Histoire, Philosophie, Littérature, Droit, Sciences…) dont l’accès sera libre pour les habitants du 20ème ;
  • Organiser au profit des enfants du 20ème des stages éducatifs, artistiques, sportifs et culturels (musique, danse, peinture, sport…), notamment en périodes de vacances scolaires, leur permettant d’aller à la rencontre de professionnels reconnus (musiciens célèbres, artistes, sportifs de haut niveau…) ;
  • Faciliter la vie associative en revoyant l’organisation de la Maison des associations (élargissement des horaires d’ouverture ; meilleure utilisation des annexes rue des Rigoles ; fluidification du système de réservation de salles…) et en améliorant le service rendu au quotidien aux associations (meilleure information et accompagnement plus efficace de la Mairie dans les différentes démarches) ;
  • Améliorer le système de réservation des équipements sportifs dans l’arrondissement et optimiser leur utilisation ;
  • Garantir un excellent niveau d’entretien des équipements sportifs municipaux dans l’arrondissement ;
  • Animer la vie des quartiers et favoriser la pratique sportive dans les secteurs sensibles de l’arrondissement, en organisant régulièrement le déploiement d’équipements sportifs mobiles, en partenariat avec des organismes comme l’UCPA ou Raid Aventure ;
  • Multiplier les événements sportifs dans l’arrondissement (création des « Foulées du 20ème » ; organisation d’une course cycliste…) ;
  • Organiser chaque année une « Fête du sport » dans l’arrondissement.